Le stockage et la délivrance de données de manière fiable et sécurisée sont aujourd’hui des enjeux capitaux pour nos industries toujours plus orientées vers l’internet des objets industriels.

Dans ce contexte, notre plateforme IIoT MicroSERVER qui permet de stocker et d’analyser les données en temps réel vient de dépasser les 15 000 raccordements d’automates agrégeant des datas de milliers d’objets connectés.

interface plateforme iiot microserver

Un chiffre exponentiel

Depuis sa création en 2010, la plateforme n’a cessé d’évoluer pour accueillir toujours plus de technologies et garantir davantage de souplesse à nos clients. Aujourd’hui compatible avec les protocoles Modbus, ModbusTCP, Profinet, SNMP, LoRa ou même Sigfox, la barre des 20 000 sources de données connectées pourrait bien être franchie cette année.

Des avantages au service de la performance

MicroSERVER est issu d’un environnement adapté au monde de l’industrie. Il met à disposition des utilisateurs des fonctionnalités essentielles à l’application des concepts de l’industrie 4.0.

La plateforme permet donc de visualiser les données sous formes d’objets graphiques – courbes, bargraphes et synoptiques animés – ou dans des tableaux de valeurs – évènements, alarmes, listes d’états –  afin de donner plus de sens et pouvoir ainsi les interpréter correctement pour mettre en place les actions adéquates.

Pour mener ces actions, le mieux est de pouvoir le faire directement depuis une même interface, intuitive et facile à prendre en main, ce que permet MicroSERVER. Il est en effet possible de piloter vos automates industriels connectés au travers d’une communication bidirectionnelle et permettre ainsi d’interagir avec les équipements connectés à distance.

MicroSERVER dans le concret

Parmi ses milliers de raccordements provenant du secteur industriel pour l’acquisition, l’agrégation et l’exploitation des données de consommation des outils de production dans les usines, MicroSERVER trouve aussi une forte implantation dans le domaine de la santé. Il sert notamment au pilotage de flux médicaux et au report d’alertes. Également implanté dans le secteur de l’énergie, il permet la supervision de centrales de production d’électricité pour améliorer les interventions de maintenance.